DIRECTEUR ARTISTIQUE

 

Avec un répertoire allant de Carlo Gesualdo à Christopher Rouse, Joshua Weilerstein est prédestiné à élargir et dynamiser l’expérience du concert en ouvrant le monde du classique à un nouveau public et en créant un dialogue mutuel entre ce dernier et les musiciens.

En 2014-2015, il fait ses débuts avec le Mahler Chamber Orchestra (dans un programme incluant Johannes Brahms, Arvo Pärt, Béla Bartók et György Ligeti), le Deutsches Sinfonie-Orchester Berlin, le Dallas Symphony, le Detroit Symphony, le Los Angeles Chamber Orchestra, le National Arts Center Orchestra, le NHK Symphony et l’Orchestre Philharmonique de Radio France. Il dirige pour la première fois au Barbican de Londres, réinvité par le BBC Symphony Orchestra, dans une affiche réunissant le Concerto pour orchestre de Lutoslawski ainsi que la création britannique de Prospero’s Rooms de Christopher Rouse.

En plus des réinvitations avec le Danish National Symphony Orchestra, l’Oslo Philharmonic ou bien encore le Vancouver Symphony, il a emmené l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg en tournée en Allemagne avec sept concerts au programme, notamment à Munich et Cologne. Il est également invité par le London Philharmonic Orchestra, le Philharmonia Orchestra, la Deutsche Kammerphilharmonie Bremen, la NDR Hannover et le Lahti Symphony Orchestra sans oublier les réinvitations futures au Danish Symphony Orchestra, au Royal Liverpool Philharmonic et à l’Oslo Philharmonic Orchestra.

Né dans une famille de musiciens, Joshua Weilerstein a remporté le premier prix ainsi que le prix du public du Malko Competition for Young Conductors de Copenhague, ce qui lui a permis de lancer sa carrière. Il est ensuite devenu chef assistant du New York Philharmonic auprès d’Alan Gilbert, un mandat de trois ans terminé en 2013–2014. Son expérience lui a depuis lors démontré l’importance de forger un lien naturel et immédiat autant avec l’orchestre qu’avec son public. Il croit fortement en l’universalité et l’immédiateté des grands maîtres du passé de même qu’il apprécie l’innovation, mais aussi l’accessibilité des compositeurs d’aujourd’hui. Il s’efforce, dans la mesure du possible, d’inscrire au moins une pièce d’un créateur vivant dans les concerts qu’il dirige.

Conscient de l’importance de la médiation musicale, Joshua Weilerstein se plaît à s’adresser au public depuis la scène ou lors de rencontres avant ou après les concerts. Il s’est beaucoup impliqué dans les concerts pour jeune public pendant ses années à New York. Il a aussi été premier violon solo du Discovery Ensemble, un orchestre de chambre de Boston dédié à présenter la musique classique aux écoles de la ville. Il a enfin été étroitement associé à l’Orquesta Sinfónica Simón Bolívar (un dérivé du célèbre programme El Sistema au Venezuela) : d’abord en tant que premier violoniste invité étranger de l’ensemble, puis en tant que chef en 2010 et 2012.

Joshua Weilerstein aime échanger avec les musiciens et son public. Il est accessible sur les réseaux sociaux pour discuter du futur de la musique classique, de la programmation ou encore de l’expérience du concert.

www.intermusica.co.uk/weilerstein

icon_twitter icon_fb